Sang pour sang

Une lettre ouverte écrite un soir de cette semaine

 

Vous aviez tout juste 20 ans d’écart. Vous êtes tous les deux partis cette année.

Vous avez été tous deux très importants pour moi. Toi tu me l’as fait découvrir. Je suis devenu fan puis ça m’est passé, puis revenu, reparti mais c’était toujours là.

Comme un destin. Comme lors de notre soirée avec excès cet été où le dernier que nous avons écouté c’était toi, je t’imitais, c’était un magnifique moment mais peut-être que toi tu étais déjà parti ou alors tu es parti à ce moment-là. En tous cas, je l’ai su le lendemain, au réveil.

Un destin comme celui de t’écouter la nuit où tu pars, sans le savoir, et le découvrir également le lendemain, au réveil.

Vous n’êtes pas partis la même année pour rien. Je vous pleure et vous pleurerai.

A toi, Papa

A toi, Johnny

J’aimerais retenir la nuit pour vous, pour continuer à faire vivre ces souvenirs, souvenirs…

 

Publicités