Tim Roth, acteur joker

     En ayant toujours été fasciné par le rôle du Joker dans la saga Batman, je me suis parfois demandé qui aurait pu ou pourrait endosser ce rôle. Joué par Jack Nicholson, qui pour moi fait du Jack Nicholson et non pas du Joker ainsi que Heath Ledger qui est mort à cause de ce rôle mais qui est transcendant dans la peau de ce méchant qui lui convenait parfaitement. Ce personnage apparaîtra bientôt sur le grand écran avec un nouveau visage : celui de Jared Leto. En attendant de voir cette interprétation, je me penche donc sur celui qui à mon goût aurait pu jouer le Joker.

     En regardant la série Lie to me produite par Tim Roth et dans laquelle il joue le personnage principal, je trouve que les tics, la dégaine et le phrasé qu’il emploie pourrait tout à fait coller au rôle fou du Joker. Le Docteur Lightman dans la série est d’ailleurs un peu fou, réservé et emploie des méthodes assez spéciales. Il utilise beaucoup le pince-sans-rire ce qui pourrait s’avérer être un style d’humour qui conviendrait à merveille au meilleur ennemi de Batman.

     Lie to me ne comporte que trois saisons mais est assez originale dans le sens où c’est une série policière sans policiers mais avec une équipe menée par le Docteur Lightman qui consiste à découvrir la vérité sur le visage des suspects, c’est une sorte de détecteur de mensonge humain.

FB_IMG_1431887754205

Tim Roth, « Pumpkin », dans Pulp Fiction

 

     Tim Roth a rarement incarné des principaux protagonistes mais souvent des rôles clés qui sont pourtant des personnages secondaires. Il est l’un des hommes de main de Quentin Tarantino. Dans ses deux premiers films Reservoir Dogs et Pulp Fiction, le réalisateur lui adresse un rôle clé et je ne vais pas plus loin afin d’éviter de spoiler. Je ne dirai qu’une seule chose : courrez voir ces deux films si vous ne les avez pas vu ! Ce sont en plus deux des plus belles interprétations que Tim Roth ait pu faire. L’acteur britannique a également joué dans un film à sketch Groom Service qui a, en partie, été réalisé par Tarantino. Les deux hommes se sont retrouvés récemment dans leur dernier film : The hateful eight.

     Quand j’aime un artiste, j’aime aller au bout de son oeuvre alors je regarde à peu près tout ce qu’il a pu faire, je n’ai pas vu la filmographie entière de Tim Roth, qui, malgré les mauvais choix et le manque de grands films (même si je pense qu’il aurait été possible d’en faire plus) est assez garnie. Parlons plutôt des bons films : Little Odessa de James Gray. Ce drame sorti en 1994 est un des films les plus noirs qu’il m’est été donné de voir dans lequel Tim Roth interprète un tueur à gage.

     Autre exemple de bon film figurant dans la filmographie du britannique : La planète des singes. Cette adaptation de Tim Burton est la plus réussie avec le premier film de 1968. Malgré les effets spéciaux et le costume qui donnent aux acteurs l’allure de singes, on reconnaît très bien le londonien grâce à son style singulier de jouer qui convient parfaitement au rôle d’animal qui lui est attribué.

2003

     Je change encore de genre de films avec Gridlock’d cette fois-ci. La comédie date de 1997 et on retrouve le rappeur Tupac dans l’une de ses seules expériences cinématographiques. Mort quelques mois avant la sortie de son film, l’américain épaule parfaitement Tim Roth dans un rôle qui ressemble et a permis à la construction de celui de Cal Lightman dans Lie to me ou du potentiel joker comme je le fais penser. Cette comédie basée sur la drogue nous fait passer un bon moment même si elle n’a rien d’un grand film.

     Récemment, j’ai « regardé » un autre film figurant dans la filmographie de Tim Roth : Le dernier signe. Au style fantastique cette fois-ci, l’acteur britannique est aux côtés de Andie Macdowell et Samuel Le Bihan et malgré un casting qui a quand même une bonne gueule, je ne pourrais vous dire comment se finit ce film puisque je ne l’ai pas vu jusqu’à la fin tellement le rythme est lent et sans surprise, d’où le « regardé ».

     Tim Roth a 55 ans et a donc encore un bout de carrière devant lui, il tourne évidemment toujours et j’ai vu quelques uns de ces films récents : je commence par le meilleur et celui dans lequel il a un rôle important : Grace de Monaco. Aux côtés de Nicole Kidman, il interprète le Prince Rainier dans ce film d’Olivier Dahan qui lui a permis de monter les marches à Cannes en 2014. L’acteur londonien est avec Jean Dujardin et Cécile de France dans le film d’espionnage Mobius qui est vraiment quelconque. Enfin, le britannique incarne un partisan de la ségrégation raciale dans le film historique Selma qui s’ajoute à la liste des films sur les héros défenseurs des droits civiques des Noirs.

     Je ne vous ai parlé que des films que j’ai vu mais je pense qu’il y a d’autres belles découvertes à faire dans la filmographie de Tim Roth comme deux films que je vais sûrement bientôt regardé : Broken, nommé à Cannes en 2012 et 600 miles, nommé aux Oscars en 2016.

 

Publicités